Comment réussir ses randonnées ?

comment-reussir-ses-randonnees.jpg (524623747)

 

 

Avec plus de 18 millions de randonneurs, la randonnée est l’un des sports préférés des Français. Facilement accessible, elle peut se pratiquer à pied, à vélo ou encore à cheval, en été comme en hiver. Suivez nos conseils pour des randonnées réussies à tous les coups.

 

 

 

Où faire de la randonnée ?

 

 

Le principal avantage de la randonnée est que c’est un sport facilement praticable, quel que soit votre niveau. Il suffit de sortir des villes pour trouver des tracés de randonnée. À la campagne ou en montagne, la randonnée se pratique toute l’année. De plus en plus de sentiers sont balisés de façon à guider les randonneurs. En tout, ce sont 180 000 km de sentiers balisés GR (Grande Randonnée) ou PR (Promenade et Randonnée). Selon vos envies et vos capacités, choisissez l’itinéraire adapté en vous référant aux marquages de la Fédération Française de Randonnée. Pour une randonnée à la journée, optez pour un tracé PR. Les plus endurants se tourneront vers un sentier GR, comme le GR20, par exemple.

 

 

 

Avec qui partir en randonnée ?

 

La randonnée peut se pratiquer seul. Cependant, pour des raisons de convivialité et surtout de sécurité, il est conseillé de partir en randonnée à plusieurs. Il existe de nombreuses associations proposant des excursions de randonnée. N’hésitez pas à vous rapprocher de ces organisations si les personnes de votre entourage ne souhaitent pas vous accompagner. Pratiquer la randonnée en famille est un excellent moyen de faire découvrir la nature à vos enfants tout en les initiant à l’effort sportif. Ils se dépensent et appréhendent le monde qui les entoure. Une sortie deux en un, en somme.

 

> Une autre échappée : Les plus belles randonnées dans les Alpes

 

 

Quel type de randonnée choisir ?

 

 

Avec des chaussures de marche, des skis de randonnée nordique, ou des raquettes, selon la saison et le lieu de balade, la randonnée pédestre reste la pratique la plus répandue, mais on oublie souvent que la randonnée ne se limite pas à cela. Elle se décline sous bien des formes : le vélo, le cheval, entre autres. La randonnée à vélo par exemple se développe de plus en plus sur des sentiers spécialement conçus pour cette pratique. En VTT avec ou sans assistance électrique, elle permet de parcourir de longues distances rapidement. La randonnée à cheval est un bon moyen de se balader à moindre effort, tout en alliant beauté des paysages et détente tant pour le cheval que pour son cavalier.

 

 

Comment faire son sac de randonnée ?

 

 

 

Faire son sac de randonnée ne s’improvise pas. Il ne faut rien oublier et surtout il faut répartir la charge correctement pour ne pas trop souffrir du poids pendant la randonnée. Que vous partiez à la journée ou pour plus longtemps, votre sac de randonnée ne sera pas organisé de la même manière. Avant de partir, vérifiez les prévisions météorologiques pour savoir quoi emmener ou que laisser chez vous. Il n’est pas nécessaire de vous encombrer pour rien. En revanche, il est important d’avoir les bons vêtements. Si vous faites de la randonnée en forêt ou en montagne, soyez suffisamment couvert. Prévoyez une petite collation en cours de route pour reprendre des forces et surtout, n’oubliez pas de prendre de l’eau avec vous. Pour une randonnée de plusieurs jours, il faudra penser au sac de couchage et à votre tente, si vous ne dormez pas en refuge. Enfin, en cas de temps ensoleillé, couvrez bien votre tête et appliquez de la crème solaire régulièrement pour protéger votre peau.

 

 

Comment choisir son équipement de randonnée  ?

 

 

 

Avant de partir en randonnée, assurez-vous d’avoir le bon équipement. Il va différer selon le type de randonneur. En effet, l’équipement d’un randonneur expérimenté ne sera pas nécessairement le même qu’un randonneur du dimanche. Cependant, il est important d’avoir de bonnes chaussures de marche et pour cela, il faut investir. Les chaussures de qualité assurent confort, imperméabilité, adhérence et protection, et vous évitent bien des accidents. Ensuite, il faudra choisir des chaussettes qui doivent permettre à vos pieds de respirer. Enfin, vous pouvez vous équiper de bâtons de marche. Ils ne sont pas essentiels mais ils économisent votre énergie, et lorsque vous partez pour une longue et difficile randonnée, ils peuvent s’avérer bien utiles. Les aventuriers compléteront leur équipement avec une lampe frontale, une tente et un duvet pouvant supporter des températures basses, tout en restant léger à porter.

 

> Une autre échappée : Randonnée pédestre : bien préparer son équipement pour parcourir l’Anjou

 

 

Comment se préparer physiquement pour une randonnée ?

 

 

 

La randonnée n’est pas une simple balade. Certains tracés demandent une bonne condition physique et une endurance sans faille surtout si vous comptez faire une longue randonnée. Cardio, muscles des jambes et du dos, articulations, il faut prendre soin de votre corps pour tenir la distance. Parmi les exercices conseillés pour travailler le cardio, la course à pied ou la marche rapide, la natation ou le rameur entraîneront votre cœur à tenir le rythme. De même, un petit jogging quotidien ou des séances de vélo régulières vont consolider les muscles de vos jambes, très sollicités pendant une randonnée. Le jogging permettra également de préparer doucement vos articulations, notamment celles des chevilles ou des genoux. Enfin, le dos doit pouvoir supporter le poids d’un sac pendant une durée plus ou moins longue, donc n’oubliez pas de le préparer.

 

 

Comment gérer la fatigue en randonnée ?

 

 

 

« Qui veut voyager loin, ménage sa monture. » Ce proverbe est aussi valable pour la randonnée. La fatigue est l’un des pires ennemis du randonneur. Il faut donc bien écouter votre corps et votre mental pour pouvoir tenir la distance. Si vous débutez en randonnée, ne commencez pas à arpenter un sentier difficile. Vous avez toutes les chances de ne pas arriver au bout car votre corps ne sera pas prêt. En randonnée, vous avez le temps alors prenez-le et marchez à votre rythme. Une bonne hydratation vous permettra également de garder des forces. Boostez votre énergie avec des barres énergétiques. Ne chargez pas votre sac inutilement et n’oubliez pas de vous étirer après la balade. Ces quelques astuces vous permettront de gérer votre fatigue en randonnée.

 

 

Comment gérer l'altitude en randonnée  ?

 

 

Plus on monte en altitude, plus on manque d’oxygène. Cela se traduit par des maux de tête, des vomissements et parfois, des œdèmes cérébraux et pulmonaires. C’est ce qu’on appelle le mal des montagnes. La fatigue et certaines carences peuvent aussi accentuer ce phénomène. L’altitude peut entraver votre randonnée si vous ne prenez pas quelques précautions. Pour éviter de souffrir du mal des montagnes, il faut laisser le temps à votre corps pour qu’il s’acclimate au changement d’altitude. Randonnez doucement et progressez petit à petit en privilégiant les dénivelés peu importants (entre 300 et 500 mètres) par jour, au-delà de 3 500 mètres d’altitude. Si vous reconnaissez les symptômes du mal des montagnes, arrêtez-vous le temps qu’ils passent. Redescendez si vous ne remarquez aucune amélioration. 

 

> Une autre échappée : Le parc national du Mercantour, une nature sauvage et préservée

 

 

Comment respecter l'environnement en randonnée ?

 

 

Faire de la randonnée permet de profiter de la nature à l’état sauvage. Il serait dommage de la détériorer en laissant traîner des ordures, par exemple. Les sentiers balisés sont là pour plusieurs raisons : vous guider mais aussi préserver la biodiversité. En faisant du hors-piste, vous risquez d’abîmer la faune et la flore en chemin. Des gestes écologiques simples sont à adopter en tant que bon randonneur. Lors d’un pique-nique, les papiers s’envolent rapidement, alors restez vigilant et prévoyez une poubelle où jeter vos déchets.