Comment bien voyager en avion ? : les conseils pour un vol agréable

0

Les vacances arrivant, les compagnies aériennes sont prises d’assaut et les vols long-courriers se multiplient.

Les heures de vol qui en découlent avant d’arriver sur le lieu de villégiature, s’apparentent quelques fois à un véritable périple semé de petits désagréments plus ou moins gênants selon les personnes…

Comment bien voyager en avion ? Quelles sont les astuces à retenir afin de limiter ces petites contrariétés ?

Bien-être et voyage en avion

  • Essayez de rester zen d’autant plus si vous êtes de nature angoissée ou que vous avez une peur bleue de l’avion. Dans ce cas, n‘hésitez pas à prendre un anxiolytique quelques minutes avant le départ et prévoyez des boules Quies qui vous empêcheront d’entendre des bruits que vous interprèteriez comme suspicieux.
  • Habillez-vous confortablement pour vous sentir moins oppressé dans le petit mètre carré qui vous est octroyé dans l’avion. Quitte à frôler la faute de goût, prévoyez des vêtements amples et confortables dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Privilégiez les matières agréables et non transpirantes même si la climatisation, souvent à son maximum durant le vol, vous rappelle qu’une petite laine est indispensable.
  • Buvez régulièrement lors de votre voyage en avion afin de limiter la sensation de déshydratation. L’air pressurisé à l’intérieur de la cabine est très sec et occasionne une sècheresse de la bouche. N’hésitez pas à boire jusqu’à un litre d’eau pour 3h de vol. Bien évidement, l’eau reste votre meilleur ami, contrairement à l’alcool et le café qui peuvent entrainer des effets contraires à ceux escomptés (nausées, angoisses, maux de têtes, palpitations…).
  • Mangez léger avant le décollage et durant le vol, optez pour des petites collations régulières.
  • Bougez pour éviter l’engourdissement. Certes, vous ne pourrez pas faire un jogging dans les allées du Boeing, mais n’hésitez pas à vous lever pour faire quelques pas et vous étirer régulièrement.

Prévenir les petits maux pour bien voyager

Notre physiologie est mise à rude épreuve à une telle altitude. Afin d’éviter que votre voyage en avion ne devienne synonyme de douleur, voici quelques petits conseils à suivre :

  • Limitez les ballonnements et les maux de ventre en mangeant léger et en évitant les produits qui procurent généralement des troubles intestinaux (crudités, choux, féculents, boissons gazeuses….).
  • Parez aux problèmes de circulation sanguine en utilisant des chaussettes ou des bas de contention (Rassurez-vous les bas de contention de nos « mamies » ont bien évolué !) et veillez à bouger régulièrement vos membres inférieurs.
  • Faites attention aux éventuels problèmes ORL notamment au moment du décollage et à l’atterrissage. Si vous êtes sensible des oreilles, des sinus, ou si vous êtes enrhumé, mâchez du chewing-gum, sucez un bonbon ou soufflez par le nez en vous le pinçant.
  • Pensez à vous pulvériser régulièrement du sérum physiologique dans les yeux si vous portez des lentilles de contact. Cela évite la sècheresse oculaire.
  • Hydratez votre peau à intervalles réguliers si vous ne souhaitez pas ressembler à un fruit flétri à la descente de l’appareil. Fuyez le maquillage version « pot de peinture » et privilégiez en un plutôt léger. Prévoyez des lingettes et un brumisateur pour vous rafraichir.

Les occupations lors d’un voyage en avion

Cette liste de conseils pour bien voyager en avion n’est pas exhaustive et dépend notamment de la durée du vol et de l’âge des voyageurs. À bon entendeur, passez un excellent vol et de merveilleuses vacances !

  • Essayez de dormir autant que possible durant le vol. Cela vous fera passer le temps, vous relaxera et vous permettra d’arriver frais et dispo.
  • Prévoyez des occupations variées ; même si l’équipage prévoit la diffusion de films, ils ne seront peut-être pas à votre goût. Optez pour des passe-temps aussi éclectiques que de la musique, des bouquins, des jeux, des tablettes numériques… N’hésitez pas à prévoir un casque qui vous isolera, au moins un moment, du brouhaha de la cabine.