Comment choisir ses skis ?

0

Longueur, largeur, rigidité des skis, avec ou sans bâtons : le rayon sports d’hiver ressemble parfois à un véritable casse-tête. En fonction de votre niveau, de votre morphologie et de votre pratique, découvrez comment choisir vos skis pour dévaler les pistes en toute sécurité.

Choisir ses skis : les critères à prendre en compte

Avant de partir à l’assaut des pistes, bien choisir ses skis est indispensable, pour une raison de sécurité tout d’abord, mais aussi pour se sentir à l’aise et profiter pleinement des sports d’hiver.

À chacun son ski

Premier élément à analyser : le cambre du ski. C’est la cambrure « à vide », sans votre poids, allant de très incurvée à plat, en fonction de l’usage du skieur. La plupart des skieurs optent pour un cambre traditionnel, avec un point de contact aux deux extrémités, qui se prête parfaitement à un usage sur piste. Les amateurs de freeride pourront choisir des skis avec un cambre inversé, avec un point de contact au centre du ski (sous la chaussure).

Le choix du modèle de skis doit s’adapter à votre pratique, sur piste, hors piste, freeride ou freestyle. On considère que la bonne longueur de skis s’obtient en retirant 15 cm de la stature d’un adulte. Si vous faites 1,80 m, vos skis mesureront donc 1,65 m. À retenir : plus les skis sont courts, plus ils sont maniables. Les skis plus grands offrent en revanche une meilleure stabilité mais sont plus difficiles à manœuvrer. Les débutants s’orienteront donc plutôt vers des skis courts. La largeur de vos skis dépend quant à elle du sport pratiqué. Il est préférable de choisir des skis étroits pour la pratique sur piste (environ 70 mm) et plus larges pour le freeride (environ 90 mm).

Le choix des fixations

Indispensables, les fixations sont dotées d’un système de ressort afin de s’ouvrir et de déchausser en cas de chute pour éviter les blessures. Elles se règlent en fonction de votre niveau, de votre taille et de votre poids. Les fixations sont plus ou moins souples selon l’indice DIN, qui correspond à la valeur de réglage de la fixation. Plus cet indice est élevé, plus les fixations sont rigides. On conseille généralement :

  • 3 à 6 DIN pour un débutant ;
  • 5 à 9 DIN pour un skieur intermédiaire ;
  • 6 à 12 DIN pour un skieur avancé ;
  • 12 à 24 DIN pour un professionnel.

Choisir son matériel de ski

Une fois que vous avez compris comment choisir ses skis, l’épreuve n’est pas finie : bâtons, chaussures : rien ne doit être laissé au hasard.

Avec ou sans bâtons ?

Les bâtons sont conseillés pour favoriser l’équilibre dans les descentes et une meilleure prise d’appui dans les virages. Par ailleurs, les débutants sont souvent rassurés à l’idée d’avoir quelque chose en main pour les aider à se diriger… Et à se relever en cas de chute. Avec une taille adaptée, vos bâtons vous aideront à vous balancer du bon côté pour éviter les chutes. La bonne longueur s’évalue en tendant votre bras devant vous, et en ajoutant 10 cm à la distance entre votre bras et le sol. Concernant la rondelle de vos bâtons, choisissez :

  • Un petit diamètre si vous êtes un amateur de piste et de vitesse ;
  • Un diamètre large si vous aimez la poudreuse afin de ne pas vous enfoncer dans la neige lors de vos prises d’appuis ;
  • Un diamètre moyen si vous aimez varier les plaisirs.

Choisir ses chaussures de ski

La chaussure de ski doit remplir plusieurs objectifs : elle doit à la fois assurer la transmission des appuis à vos skis, tout en étant confortable, chaude et isolante pour vous préserver du froid des sommets.

Comme pour choisir ses skis, le choix des chaussures et de leur rigidité dépendent de votre niveau. Plus le flex de la chaussure est faible, plus la chaussure est souple. Selon votre maîtrise, les valeurs suivantes sont conseillées :

  • Pour un débutant : flex souple, inférieur à 60 ;
  • Pour un skieur confirmé : flex medium, entre 70 et 90 ;
  • Pour un skieur expert : flex rigide, supérieur à 100.

La pointure est également primordiale. Il faut prendre en compte la largeur (étroit, medium ou large) et le Mondopoint, qui correspond tout simplement à la longueur de votre pied en cm. Inutile de choisir une pointure au-dessus pour être plus à l’aise, car le pied ne serait alors pas correctement maintenu.

Inadapté, trop petit, trop grand : votre matériel de ski peut rapidement gâcher votre séjour s’il est mal choisi. N’hésitez pas à prendre votre temps et à demander conseil à un vendeur spécialisé pour trouver l’équipement qui vous convient et profiter pleinement de vos vacances.