Le Fort Boyard, la vedette de la Charente-Maritime à l’histoire insolite

0

68 mètres de long, 32 mètres de large, environ 20 mètres de haut, telles sont les impressionnantes caractéristiques du Fort Boyard. Cet imposant édifice de pierres est situé en Charente-Maritime, entre les îles d’Oléron et d’Aix. Son caractère unique et sa renommée internationale acquise via le petit écran ont fait de lui l’un des monuments les plus appréciés de la région. Découvrez l’histoire du Fort Boyard, avec Belambra.

Le Fort Boyard, une construction laborieuse

L’histoire du Fort Boyard est loin d’être un long fleuve tranquille. Sa construction débute en 1803, après avoir été maintes fois repoussée par le passé et ne s’achèvera qu’en 1957. Elle ne se sera toutefois pas déroulée sans accroc puisqu’elle sera interrompue en raison d’une attaque des Anglais en 1809 et ne reprendra que vers 1842.

L’édification du Fort Boyard visait à l’origine à protéger l’embouchure de la Charente, l’arsenal de Rochefort ainsi que la rade de l’île d’Aix. Il devait pallier les insuffisances techniques de l’artillerie de l’époque, à savoir la limitation de la portée des tirs de canons. Mais lorsque sa construction fut achevée, le monument était déjà obsolète en raison des nombreux progrès effectués en matière d’artillerie au cours des décennies précédentes. Une issue fâcheuse lorsque l’on considère l’important coût de construction du fort (qui se chiffre en plusieurs millions de francs) mais aussi l’important travail d’ingénierie qu’il a nécessité, notamment pour les fondations. Le Fort Boyard est en effet érigé sur un banc de sable.

Une seconde vie sous les feux des projecteurs Fort Boyard

Le Fort Boyard a connu un destin pour le moins surprenant qui lui a évité de sombrer peu à peu dans l’oubli comme cela a pu être le cas pour d’autres monuments. À défaut d’accueillir une garnison comme cela était prévu à l’origine, il a tour à tour :

  • servi de prison ;
  • été déclassé en 1913 ;
  • été longtemps la proie de pillards ;
  • été acheté en 1962 par un particulier ;
  • servi de décor au film les Aventuriers en 1967 et à l’émission la Chasse aux trésors en 1981 ;
  • fait l’objet d’un nouveau rachat par Jacques Antoine qui cherchait un lieu pour un nouveau concept de télévision ;
  • été cédé par Jacques Antoine au Département de la Charente-Maritime en 1989 pour un franc symbolique.

L’année 1990 marque un véritable tournant dans l’histoire du Fort Boyard avec le lancement du programme Les clés de Fort Boyard. Cette émission suit les aventures de différentes équipes prenant part à différents types de défis au sein du fort. Pour gagner en popularité, l’émission a rapidement commencé à inviter des célébrités. Ces dernières partent à la conquête du fort afin de récolter des fonds pour des associations.

Depuis sa création le concept de l’émission Les clés de Fort Boyard a été repris par de nombreux pays. Japon, Chine, Allemagne, Canada, Royaume-Uni, Israël, la Suède et bien d’autres encore ont investi le Fort Boyard au fil des années.

Peut-on visiter le Fort Boyard ?

Le Fort Boyard n’est malheureusement pas ouvert au public et ne peut être visité. Il est toutefois possible de l’admirer depuis la mer, à l’occasion d’une excursion en bateau. Plusieurs compagnies proposent en effet des circuits autour du fort (et des îles alentour) permettant aux curieux de l’admirer sous toutes les coutures. La Rochelle, Boyardville, Saint-Martin-de-Ré et bien d’autres : les circuits sont organisés au départ de nombreuses communes.

Autre alternative pour les tempéraments les plus aventureux et les amateurs de sensations : la balade ou le baptême en hélicoptère.

Le saviez-vous ?

Le Fort Boyard est inscrit sur la liste des monuments historiques depuis 1950.