Sur les traces de Guillaume le Conquérant en Normandie

0

Duc de Normandie et roi d’Angleterre, Guillaume le Conquérant a profondément marqué l’Histoire de France, d’Angleterre et de Normandie. Les récits de ses batailles comme celles d’Hastings ou encore les bâtiments imposants comme le château-musée de Normandie construits à son initiative sont autant de traces passionnantes de son existence.

Caen, ville conquérante

Fondée par Guillaume le Conquérant, Caen fêtait en 2016 les 950 ans de la prise du royaume d’Angleterre par le Duc de Normandie à travers de nombreuses festivités à l’accent médiéval. Si vous avez raté l’événement, Caen abrite plusieurs vestiges de l’époque à découvrir toute l’année.

Le château-musée de Normandie

Érigé à l’initiative de Guillaume le Conquérant à partir 1060, le château de Caen est l’un des plus grands châteaux d’Europe. Dominant la vallée de l’Orne, le château fut pour le duc de Normandie, un moyen d’assoir son autorité sur la région. Pendant tout le règne de Guillaume le Conquérant, le château est considéré comme une résidence plus que comme une base militaire, ce qu’il deviendra au fil des siècles. Aujourd’hui, le château de Guillaume le Conquérant est une visite incontournable de la ville. On peut y découvrir les vestiges du donjon, les salles du rempart, l’église Saint-Georges ainsi que le jardin des simples, entre autres. Retrouvez également le musée des beaux-arts de Caen.

L’abbaye aux Hommes

Aux alentours de 1050, Guillaume le Conquérant décide d’épouser Mathilde de Flandres. Union d’abord refusée par le Vatican pour des raisons de consanguinité, elle sera acceptée par le pape Nicolas II. En échange du pardon du pape, le duc de Normandie doit construire quatre hôpitaux et deux abbayes. Guillaume le Conquérant fait alors construire l’abbaye aux Hommes, en hommage à Saint-Étienne. Ce monument se compose d’une église abbatiale dans laquelle repose le corps de Guillaume le Conquérant, d’un palais ducal construit au XIVe siècle, d’une salle des gardes ainsi que d’un lycée et d’une boulangerie. Depuis les années 1960, l’Hôtel de Ville de Caen se trouve dans les anciens murs du lycée.

L’abbaye aux Dames

Afin de satisfaire le pape Nicolas II, Mathilde de Flandres fonde également son bâtiment : l’abbaye aux Dames en l’honneur de Sainte Trinité. Tout comme l’abbaye aux Hommes, l’abbaye aux Dames s’est vue agrandie au fil des siècles. Des bâtiments conventuels accompagnent l’église abbatiale où repose Mathilde de Flandres. Plus tard, l’Hôtel-Dieu et un hospice viendront compléter l’édifice. De nos jours, le Conseil régional de Normandie siège dans l’abbaye.

Héritage au-delà de Caen

Si Caen est un haut lieu de l’histoire de Guillaume le Conquérant, d’autres sites historiques de Normandie peuvent se vanter de l’héritage du Duc.

Le château Guillaume le Conquérant, à Falaise

Fils de Robert le Magnifique et de sa concubine Arlette de Falaise, Guillaume est le seul descendant à pouvoir prétendre au trône du duché de Normandie, basé alors au château de Falaise, au sud de Caen. Falaise est l’une des toutes premières villes normandes. Cet héritage se ressent d’ailleurs dans l’architecture typiquement anglo-normande de la tour du grand donjon. Le château de Guillaume le Conquérant de Falaise se compose notamment d’un rempart protégé par une quinzaine de tours, de trois donjons et d’une chapelle castrale. En visitant le château, découvrez le quotidien des ducs de Normandie et visualisez la vie au château grâce notamment à des reconstitutions 3D sur tablettes et des répliques de mobilier de l’époque.

L’église Notre-Dame de Dives-sur-Mer

L’église de Notre-Dame de Dives-sur-Mer est liée à l’histoire de Guillaume le Conquérant. Datant du XIe siècle, la chapelle Notre-Dame est vite jugée trop petite. Il faut alors construire une nouvelle église romane, ce qui devient réalité grâce aux dons de Guillaume le Conquérant. En 1066, Dives-sur-Mer est le point de départ pour la conquête de l’Angleterre. Afin de commémorer ce moment charnière dans la vie du Duc de Normandie, une plaque est installée sur le fronton de l’église. On y retrouve les noms des 475 hommes qui accompagnèrent Guillaume le Conquérant en Angleterre.

La cathédrale Notre-Dame de Bayeux

Évêque de Bayeux, Odon de Conteville décide de terminer la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Bayeux, détruite suite à un incendie. Il invite son demi-frère, Guillaume le Conquérant lors de la consécration de l’édifice religieux en 1077. D’après la légende, c’est lors de cet événement qu’Odon dévoile la fameuse Tapisserie de Bayeux, relatant la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, de 1064 à la bataille d’Hastings en 1066, qui vit le Duc de Normandie accéder au trône d’Angleterre. Mesurant plus de 68 mètres de long, la Tapisserie de Bayeux est exposée au Centre Guillaume le Conquérant à Bayeux.

 

Les commentaires sont fermés.