Tarentaise Vanoise : 8 sites à découvrir sans plus tarder

0

Située à l’est du département de la Savoie, la vallée de la Tarentaise regorge de sites naturels ou façonnés par l’homme. Entre barrages, cols alpins, hameaux d’exception et parc naturel, il y en a pour tous les goûts. Rendez-vous en Tarentaise Vanoise pour découvrir ces sites immanquables de France.

Le barrage de Tignes

Ses caractéristiques sont titanesques : 180 mètres de haut, 295 mètres de long et 43 mètres de largeur pour créer une route empruntable par les voitures. Le barrage de Tignes, également appelé barrage du Chevril, est un édifice impressionnant créant une hauteur de chute d’eau de 233 mètres. Mise en eau en 1952, la voûte a été peinte plus de 30 ans après : en 1989. C’est l’artiste Jean-Pierre Pierret qui a réalisé sur la voûte une immense fresque du héros mythologique Hercule. Il est représenté de face, soutenant à l’aide de ses épaules la voûte du barrage. Malheureusement, le temps a effacé son œuvre et il ne reste aujourd’hui que des photos de son impressionnante réalisation.

Préparez votre séjour dans l’un des clubs vacances de Tignes

Les cols alpins

En Tarentaise, de nombreux cols sont situés à haute altitude. Fermés pour l’hiver à cause d’une neige abondante qui rend la chaussée impraticable pour les automobilistes, terrain de jeux très apprécié pour de nombreux cyclistes : les plus grands cols de Tarentaise sont des sites à découvrir.

  • Col de l’Iseran

Situé à 2 770 mètres, le Col de l’Iseran permet de relier la vallée de la Maurienne à la vallée de la Tarentaise. Col classé hors catégorie du Tour de France, il domine la route des Grandes Alpes, célèbre voie touristique permettant de découvrir les Alpes françaises.

  • Col du Petit Saint-Bernard

Le Col du Petit Saint-Bernard marque la frontière entre la France et l’Italie. Il est un itinéraire très apprécié par les automobilistes lorsque le tunnel du Fréjus est fermé. Du haut de ses 2 188 mètres d’altitude, il constitue un point de passage stratégique depuis la Haute Antiquité.

  • Col de la Madeleine

Col mythique du Tour de France et classé hors catégorie lors de ses 12 derniers passages, le Col de la Madeleine est un monument à gravir. Avec ses 20 km de montée au versant sud et une pente moyenne à 8 %, il fait partie d’une étape que bon nombre de cyclistes rêvent de gagner en passant son sommet à 1 993 mètres.

Ces cols participent à la renommée de la Tarentaise et sont à découvrir à vélo pour les plus sportifs ou en voiture pour les moins téméraires.

Les hameaux

De nombreux hameaux, témoins d’un temps passé, sont disséminés dans les montagnes de la vallée de la Tarentaise. Ils sont utilisés pour certains de manière temporaire car situés entre le village permanent et l’alpage.

  • Hameau de la Masure et du Miroir

Sa chapelle Sainte-Brigitte est inscrite aux Monuments Historiques. Son architecture est intacte et préserve le travail des maçons piémontais venus au XVIIIe siècle. Depuis ce hameau, un magnifique panorama sur les glaciers du Mont Pourri se dévoile.

  • Hameau de la Gurraz

Discret hameau bâti sur un promontoire rocheux, le hameau de la Gurraz se compose de maisons à l’architecture traditionnelle savoyarde. Paisible et riche de ses 44 âmes recensées, il abrite la plus petite école de Savoie où l’instituteur jongle de main de maître entre les différents niveaux, de la maternelle au CM2.

  • Hameau de Saint-Germain

Avec son moulin restauré en 1987, le hameau de Saint-Germain se situe sur la commune de Séez… Mais aussi sur l’ancienne voie reliant Vienne (en Isère, France) à Rome et passant par le Col du Petit Saint-Bernard.

En été, certains hameaux proposent des visites guidées pour faire connaître un peu plus en profondeur leur histoire respective.

Le parc national de la Vanoise

C’est en 1963 que fut créé le premier parc national de France : le parc naturel de la Vanoise. Il s’étend sur trois vallées : l’Isère, la Maurienne et la Tarentaise. Une réglementation très stricte y est appliquée pour assurer la protection de diverses espèces, faune et flore confondues. Il est donc interdit d’amener dans le parc son chien de compagnie, de prélever des fleurs et des insectes mais aussi des fruits et des minéraux.

L’ensemble des règles est disponible sur le site officiel du Parc de la Vanoise. En les appliquant scrupuleusement, de nombreuses espèces florales et animales sont ainsi protégées.