Partir en vacances, en week-end prolongé : quand poser ses congés payés ?

0

Tous les salariés, qu’ils évoluent dans le secteur privé ou public, ont droit à des congés payés quel que soit leur type de contrat, leur ancienneté ou leur temps de travail hebdomadaire. À quels moments peut-on poser des congés payés ? Quelles sont les principales périodes favorisées pour partir en vacances ou en week-end prolongé ?

Les principales informations à retenir.

Prendre ses congés : ce que dit la législation

La prise de congé étant encadrée par la législation, les salariés ne peuvent pas poser des congés payés en toute liberté. La période durant laquelle il est possible de le faire est généralement définie dans la convention d’entreprise, l’accord d’établissement ou encore l’accord de branche. En cas d’absence d’accord ou de convention, c’est l’employeur qui, après consultation du comité d’entreprise et des délégués du personnel lorsqu’il y en a, décide de la période de congé. Son choix est dans la majorité des cas guidé par l’intensité de l’activité de l’entreprise (par exemple : dans beaucoup de secteurs d’activité, l’été est une période creuse propice à la prise de congés payés).

La période définie par accord collectif ou par l’employeur peut s’étendre sur toute l’année. Si ce n’est pas le cas, elle doit tout de même toujours inclure la période légale s’étendant du 1er mai au 31 octobre.

Quel que soit le choix de l’employeur, celui-ci est tenu d’informer les salariés au moins 2 mois avant que la période ne débute.

Les modalités pour poser ses congés : quand effectuer sa demande ?

Les textes officiels ne définissent pas de processus de demande particuliers. On notera toutefois que pour avoir plus de chances d’obtenir des congés aux dates souhaitées, à plus forte raison lorsqu’elles sont très demandées, il est préférable de s’y prendre en avance.

Départ des salariés en vacances ou en week-end : l’organisation

Demander ses congés est une première étape, il faudra ensuite que l’employeur décide ou non de les accorder et définisse un ordre de départ. Pour savoir qui part et quand, plusieurs aspects entrent en considération, à savoir :

  • La situation familiale ;
  • La durée de service ;
  • L’éventuelle activité chez d’autres employeurs.

À noter que les dates et l’ordre de départ doivent être communiqués à chaque salarié et affichés sur le lieu de travail en moyenne un mois à l’avance. Sauf dispositions contraires dans des conventions ou accords, ces informations ne sont plus modifiables ensuite.

Bon à savoir 

Il n’est pas possible de partir en vacances ou en week-end prolongé sans validation de l’employeur. Le faire, c’est s’exposer à une faute grave !

Cas particulier des nouveaux salariés : à partir de quand peut-on partir en vacances ?

Les nouveaux arrivants au sein d’une structure publique ou privée, n’auront pas tous la possibilité de poser des congés payés dans les mois suivant leur arrivée. Les congés sont en effet généralement cumulés du 1er juin au 31 mai de l’année suivante, à raison de 2,5 jours par mois (dans la majorité des cas). Ainsi, un salarié arrivant en juin ne pourra pas, en théorie, prendre de congé avant l’année suivante.

Il arrive toutefois que certains employeurs acceptent d’accorder des congés de manière anticipée. Une chance pour le salarié ! Il ne faudra toutefois pas oublier que tous les jours pris en avance seront déduits du compte des congés de l’année suivante.

Quel est le meilleur moment de l’année pour partir en vacances ou en week-end ?

Quand il s’agit de partir en vacances ou week-end prolongé, la période de prédilection reste sans surprise l’été, en raison de ses chaudes températures et de l’animation que l’on peut trouver sur les lieux de villégiature les plus touristiques.

Le printemps et l’automne remportent eux aussi de nombreux suffrages, notamment parce que ces périodes offrent souvent des températures clémentes, ni trop chaudes, ni trop froides qui permettent de s’adonner à une multitude d’activités en extérieur. Autre avantage : l’affluence, qui tend à être moins importante durant ces périodes.

Dernière grande période à être privilégiée pour les vacances et les week-ends : l’hiver, principalement pour les sports d’hiver.

Bon à savoir 

Tous les salariés ne sont pas logés à la même enseigne en matière de congés. On cumule le plus souvent 2,5 jours par mois pour un total de 25 jours par an, mais cela peut être plus dans certains cas. Le contrat (d’une durée supérieure à 35 heures par semaine), les dispositions particulières mises en place dans l’entreprise, (jours de récupération, ajout de jours supplémentaires selon l’ancienneté, etc.) sont autant de facteurs à prendre en compte.