Culture et traditions savoyardes

0

Cuisine, langue, costumes traditionnelle, folklore… : le territoire savoyard possède une histoire et une culture d’une grande richesse.
Avec Belambra, partez à la découverte de la Savoie et de la Haute-Savoie dans un des villages vacances des Alpes du Nord.

La cuisine savoyarde : le principal emblème de la culture savoyarde

La cuisine savoyarde est souvent la première chose à laquelle on pense lorsqu’on évoque la culture et les traditions savoyardes. Il s’agit en effet d’une cuisine riche et gourmande où les produits du terroir occupent une belle place.

La cuisine savoyarde trouve ses sources dans la cuisine d’antan des paysans, la cuisine des maisons bourgeoises mais aussi dans la cuisine des aubergistes qui ont fortement contribué à donner ses lettres de noblesses à la cuisine savoyarde.

Parmi les plats traditionnels les plus connus on compte notamment les diots (une saucisse à la chaire fine), les crozets, les ravioles, les farçons, le gratin savoyard ou encore les rissoles. À ces derniers s’ajoutent également la traditionnelle raclette et la fondue savoyarde.

La langue savoyarde

La culture savoyarde se traduit également par son patois, le franco-savoyard, que l’on entend encore résonner aujourd’hui, que cela soit dans les vallées ou dans certaines villes. Le franco-savoyard est un dérivé du franco-provençal et comme beaucoup de patois, il n’a pas de forme écrite. L’une des spécificités les plus connues de ce patois est la non prononciation des « z » placés en fins de mots (exemple : La Clusaz).

Les tenues traditionnelles savoyardes

Les traditions et la culture savoyardes s’expriment également à travers les costumes traditionnels qui ont été portés jusqu’au début du XXème siècle.

Les costumes traditionnels savoyards tels qu’on les connaît aujourd’hui sont réellement nés après la révolution française.

Les jours de fête, les femmes revêtaient des robes le plus souvent faites en drap de laine, ainsi qu’une chemise, un châle et un tablier. À cela s’ajoutait une coiffe qui prenait souvent la forme d’un bonnet à nouer sous le menton. Ces coiffes revêtaient un aspect différent selon le lieu d’habitation. Les différences se situaient notamment au niveau des broderies, de la dentelle, de la forme de la coiffe, des couleurs mais aussi des matières utilisées.

Les hommes quant à eux arboraient des chemises en toile ou en lin, un pantalon en draps de laine ou en futaine ainsi qu’un chapeau en feutre noir. Cette tenue pouvait être agrémentée d’autres éléments comme une veste en laine tissée ou une ceinture en flanelle.

Aujourd’hui, les costumes traditionnels sont parfois ressortis à l’occasion de fêtes locales. Il est également possible d’aller les observer dans les musées de la région comme l’écomusée du Lac d’Annecy par exemple.

L’artisanat savoyard : un vivier de talents

La Savoie et la Haute-Savoie peuvent également se découvrir à travers le travail de leurs nombreux artisans. Le savoir-faire de nombre d’entre eux a traversé les frontières de la région au fil des siècles.

La Savoie est par exemple connue mondialement grâce à la fonderie Paccard, célèbre pour la fabrication de ses cloches qui voyagent à travers le monde entier. La fonderie abrite d’ailleurs un musée, retraçant l’histoire du savoir-faire de la famille Paccard.

Le territoire savoyard est aussi le lieu d’origine du célèbre Opinel, ce couteau de poche robuste qui a connu et connaît toujours un grand succès.

On y trouve enfin de nombreux artisans travaillant le bois mais aussi des artistes spécialisés dans la vannerie.

La Savoie est donc un territoire au patrimoine culturel et historique riche, qui mérite qu’on s’y attarde.

Le folklore savoyard

Les traditions savoyardes se manifestent aussi à travers le folklore et notamment par le biais des fêtes locales qui rassemblent chaque année de nombreux participants. La fête du caïon (cochon en patois), la fête des costumes, la fête des alpages, la fête champêtre ou encore la fête des vieux métiers et des vieilles mécaniques sont autant d’évènements permettant de s’immerger un peu plus dans la culture et les traditions savoyardes.